Diminuer son stress financier

Soyons réaliste. Nous sommes dans une ère de surconsommation. Les gens vénèrent le plastique plus que le papier dans leur portefeuille. Le taux d’endettement est à un sommet jamais égalé. Les statistiques nous disent que 19 personnes sur 20 ont des dettes.

Oufff!

La réalité est scandaleuse. Pour qu’une personne réalise qu’elle est endettée, il lui faut quelques mois de non-paiement de ses cartes de crédit ou l’impossibilité de payer un emprunt. C’est souvent à cette étape que les gens frappent un mur. Le mur de la dure réalité. Celle de la vérité toute crue.

L’élimination des dettes devraient être une priorité prioritaire si vous êtes atteint de cette maladie. L’idée de ces quelques lignes n’est pas de démontrer un processus d’élimination de dettes. NON, ces quelques lignes se veulent d’aller un cran plus loin. Il est essentiel d’éliminer ses dettes, cependant, au-delà de la mécanique, il y a notre état d’esprit. Cet état d’esprit qui voit de moins en moins d’argent liquide dans notre portefeuille. Et peut-être même pas du tout.

Cet état d’esprit qui se questionne sur la capacité de pouvoir payer le prochain compte. Qu’en est-il de notre capacité de payer l’épicerie? Oh OUI, bien entendu, l’astuce est de faire un choix entre diminuer certaines dépenses ou de garder notre même style de vie et ainsi augmenter notre taux d’endettement.

Notre style de vie à la micro-onde fait en sorte que nous n’ayons que très peu de temps pour se questionner sur cela. Peut-être que nous ne sommes même pas conscient de cet état d’âme. Mais il est là, latent ou pas, il est là…

Voici donc un petit astuce tout simple, mais combien efficace. Admettons que vous lisiez cet article au mois de septembre. Je vous demande de mettre un billet de 5$ dans votre portefeuille. Vous ne devez en aucun cas l’utiliser. Il n’est là que pour être vue à chaque fois que vous ouvrirez votre portefeuille. Prenez sérieusement l’engagement de le faire.

Au prochain mois, soit le mois d’octobre, je vous demande d’échanger ce billet de 5$ pour un billet de 10$. Et de garder la même consigne qu’en au fait de ne jamais, jamais l’utiliser. En continuant cet exercice, au mois de décembre, ce sera un billet de 20$ qui remplacera le billet de 10$ et de 5$ du mois de novembre. Et ainsi de suite…

Imaginez! Au mois de mai prochain, soit dans 10 mois, vous devrez avoir un billet de 50$ bien visible dans votre portefeuille. Depuis quand n’avez-vous pas vue de billet de 50$. Et surtout qu’il est là bien blotti dans votre portefeuille.

Imaginez aussi votre état d’esprit lorsque vous ouvrirez votre portefeuille et qu’à chaque fois vous verrez ce billet de 50$! Et pourtant cela n’aura été qu’un petit sacrifice de 5$ par mois… Votre état d’esprit « ben voyons, j’ai jamais d’argent dans mon portefeuille » changera-t-il selon vous?

Ce n’est pas parce qu’il est simple qu’il ne faut pas le faire. Il y a une puissance de changement sous cette apparence de simplicité. L’essayerez-vous? Si cela est possible, j’aimerais avoir vos commentaires suite à avoir pratiqué ce petit exercice.

Au Plaisir!

Votre expert phynancier

* * * * * * *
 
 
* * * * * * *

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.