J’AI UN RÊVE!

père-fils_LePhynancier

Vous reconnaissez certainement cette courte phrase d’introduction de Martin LUTHER KING « I Have A Dream! » Avant de vous parler de mon rêve, laissez-moi vous mettre en contexte. Tout part de cette simple logique mathématique : 2+3=?

Toutes personnes qui ont complétées leur primaire savent la réponse. Même si vous ne vous en souvenez plus, vous savez comment utiliser une calculette ou au pire des pires en demandant à une personne la réponse…

Depuis ma tendre enfance, les chiffres sont ma force. On m’a même dit à quelques reprise; « Toi et tes chiffres »… 😉 En parlant de primaire… dans mon temps, on savait rapidement ceux qui préféraient les maths au français. Pareil pour vous?

Je me souviens même que dans mon cours intensif en programmation-analyste, mon coéquipier avait de la difficulté dans sa section de code. Après lui avoir posé 3-4 questions (bien allongé sur le dos, les yeux fermés), je pouvais lui dire où était le « Bug ».

Et ce coéquipier, en se retournant me dit : comment tu fais ça les yeux fermés? Ben, je voyais le chemin que l’utilisateur allait parcourir dans le code… Oui, Oui, dans ma tête et sans substance illicite… hihi

Dernièrement, en suivant un mentorat, j’ai appris que les chiffres étaient une Excellence pour moi. Que j’avais naturellement de la facilité dans ce domaine. Avez-vous une idée de la suite?

Sans trop le savoir, cette facilité m’a ouvert la route sur le domaine fascinant des finances. Et plus particulièrement des finances personnelles. J’ai donc développé une expertise dans ces sujets. Et devinez quoi?

Depuis près de 30 ans, je fais de la comptabilité pour de petites entreprises, et des déclarations d’impôts pour les particuliers et les travailleurs autonomes. Dans mon parcours, j’ai même enseigné la comptabilité au niveau collégial pendant 2 années. Et croyez-le ou pas, je fondais la base de mon enseignement sur 2+3=5.

Mes études se sont clôturées par un baccalauréat en finances et je suis allé chercher mon diplôme de Planificateur Financier. Dire que j’aime les finances, c’est peu dire. Et cela ne dit pas les études personnelles par les livres et recherches de tous genres sur le Net.

Et mon rêve dans tout ça?

J’adore vulgariser et garder les choses simples. Ce qui fait qu’avec mes observations, surtout depuis que j’ai écrit mon premier livre sur les finances, je constate que trop de gens sont dans une mauvaise situation financière.

Pour les gens qui ne savent pas qu’ils sont dans « caca » dans leurs finances, c’est pas si pire, car ils ne savent pas qu’ils ne savent pas.

MAIS pour la personne qui voit le taux d’inflation monter à plus de 6% et qui se dit : Merde, mes revenus n’augmentent pas aussi vite que cela. C’est déjà grave cette année, et cela le sera encore plus l’an prochain, et encore encore pire dans 2 ans et encore encore encore pire dans…

Prenons un cas en exemple : Bob gagne 40K$ par année et dépense 40K$ par année. Oui, je sais que Bob ne s’enrichit pas comme cela. Toutefois je sais que la majorité des gens dépensent plus que ce qu’ils gagnent par le biais de l’endettement. Mais ça, c’est un autre sujet.

Donc, si ses dépenses augmentent de 6%, cela fera qu’ils augmenteront à 42,2K$ à la fin de l’année. Et soyons généreux, Bob a une augmentation de salaire de 2%. Ses revenus seront donc de 40,8K$. Espérons que Bob avait plus de 1,4K$ dans son compte de banque, sinon, il devra penser emprunter pour garder le même style de vie.

Si on pousse l’exercice pour une seconde année. Les revenus de Bob seront de 41616$ et ses dépenses seront de 44944$. Juste pour la seconde année, cela fait un écart de 3328$. Au cumulatif, cela fait un écart de 4728$.

J’espère sincèrement que vous comprenez ce que cela implique. De plus en plus de difficulté à joindre les deux bouts. Les fins de mois seront de plus en plus serrées.

En tant que papa de 3 enfants, je rêve que mes enfants ne subissent pas mon manque de liquidité pour mettre du pain et du beurre sur la table. Nos enfants n’ont pas demandé à sauter un repas par-ci, un repas par-là parce que leurs parents n’ont pas assez d’argent.

Ainsi donc, mon rêve est d’enseigner aux parents les saines finances. Je crois que c’est Benjamin FRANKLIN qui disait que pour devenir riche, il fallait 2 choses :

1. Apprendre à bien gérer ce que l’on a

2. Apprendre à faire plus d’argent…

Et cet ordre est important. Combien de fois j’ai vu des articles à gauche et à droite parlant de diminuer ses dépenses et/ou d’augmenter ses revenus.

Certains de mes amis me traite de « Patch ADAM des finances persos ». Car ma façon de concevoir les finances ne reste pas en surface des revenus et dépenses.

Cela finira par devenir une notion stressante de surveiller ses dépenses et ses revenus. De plus, en ne pensant que baisser ses dépenses, cela veut dire que notre style de vie baisse aussi. Et notre but n’est-il pas d’améliorer notre style de vie? PAS au détriment de trop travailler par contre…

Car, soit on diminue notre style de vie en diminuant nos dépenses (notre joie de profiter de la vie qui passe une seule fois…), soit on s’épuise à augmenter ses revenus pour être trop fatigué d’en jouir.

Alors donc, étant fidèle au principe de mon ami Ben F., j’ai créé il y a quelques années une mini-formation de 5 jours (15 à 20 minutes par jour) qui était dispo qu’en début d’année. Après réflexion, et en étant capable d’automatiser le tout, je me suis demandé pourquoi ne pas l’offrir quand les gens sentent le besoin d’améliorer leurs finances?

Je dois vous dire que la première année que j’ai lancé cette mini-formation, j’ai eu plus de succès que je m’y attendais. Tout comme la sortie de mon livre sur les finances. Une amie m’a dit que très peu d’auteurs au Québec rentabilisent la publication de leur livre.

Cette mini-formation est encore gratuite pour le moment. Toutefois, j’ai des gens de mon entourage qui m’encouragent à fixer un prix aux alentours de 47$ ou même 77$. Peut-être que dans la période des fêtes, où je planifie ma nouvelle année, je changerai d’avis…

Si vous êtes plein au As et que l’argent vous sort par les oreilles, je comprendrai que cette mini-formation ne vous attire pas. Puis-je tout de même vous demander de partager le lien de cette mini-formation, car il est certain qu’il y a des gens prêts de vous qui sont déjà serrés financièrement et comme je l’expliquais plus haut, le seront plus dans très peu d’année.

Je rêve donc d’un Monde où les enfants ne subissent pas le manque de connaissance des finances de leurs parents. Certes, cette doctrine n’a pas été enseignée sur les bancs d’école. Cependant, il n’est jamais trop tard pour posséder de nouvelles connaissances.

Et prenez quelques secondes pour y penser. Si vous améliorer vos finances, cela se répercutera inévitablement dans ce que vous allez transmettre à vos enfants.

Si vous n’avez pas appris à l’école. Si vos parents ne savaient pas non plus. Que pensez-vous que vos enfants auront comme bagage financier? Cette mini-formation de 5 petits jours peut faire toute la différence.

Passez une sucrée de belle journée!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.