tendance…

Si la tendance se maintient…

Gardons les choses le plus simple possible.  En bourse, il n’y a que trois possibilités.  Notre investissement peut partir à la hausse, à la baisse ou rester neutre.  Et le petit génie qui serait capable de prévoir à 100% dans quelle direction une action ira n’est pas encore né…

Mon ti-loup sait depuis l’âge de 6 ans si un titre monte ou descend.  Le but ultime ici est de suivre une tendance tant et aussi longtemps que cette tendance ne cassera pas.  Mais comment faire pour savoir?

Une des façons les plus simples est de calculer une moyenne mobile.  Par exemple, vous pourriez suivre la valeur des parts de votre fonds de placement qui est investi dans vos REÉR.  Vous pourriez choisir de vérifier la valeur de la part à chaque vendredi.

Pour ce faire, utilisons un chiffrier comme Excel.  Dans votre chiffrier, utilisez la première colonne pour y inscrire la date, la seconde pour y inscrire la valeur de la part et la troisième colonne pour y faire un petit calcul.

Faisons un exemple d’une moyenne mobile de 3 semaines.  Imaginons que le prix de notre part varie comme suit : 2,34 / 2,30 / 2,44 / 2,52.  Donc, nous devrions faire la moyenne des 3 premiers chiffres et insérer le résultat sur la même ligne que le prix de 2,44$.  Cela nous donnerait (2,34 + 2,30 + 2,44) / 3 = 2,36.

Si vous faites le même exercice pour la quatrième semaine, cela donnerait : (2,30 + 2,44 + 2,52) / 3 = 2,42.  Et ainsi de suite.  Vous connaissez l’expression : « Une image vaut mille mots »…  et bien il ne nous reste plus qu’à mettre le tout en graphique.

mm-3

Par la suite, nous devons vérifier la valeur de notre fonds à chaque semaine et l’inscrire dans notre chiffrier.  Le petit calcul peut être automatisé et le graphique se mettre à jour automatiquement aussi.

Ainsi, nous devons regarder le graphique et déterminer quand la tendance se brise.  Si le prix de la part est plus élevé que notre petit calcul, cela indique que nous sommes dans une tendance haussière.  Quand le prix de notre part croisera par le bas notre petit calcul, cela indiquera une cassure de la tendance.

Ceci devient une alarme.  Est-ce que ce système d’alarme est sûr?  Malheureusement, la réponse est OUI et NON.  Il est possible que ce petit système nous envoie de faux signaux.  Rien n’empêche de rectifier le tir si tel était le cas.

Une dernière petite notion en terminant.  Quel est le meilleur délai de moyenne mobile choisir.  Nous venons de comprendre le calcul de la moyenne mobile à 3.  Un auteur bien connu des investisseurs ne jurait que par la MM30.  Il faut comprendre que plus le délai est grand, moins vite l’alarme sonnera à nos oreilles.

Ainsi, si nous utilisions une moyenne mobile de 40 ou même de 50, nous aurions moins de signaux d’alarme qu’à 30.  Inversement, si nous utilisions une moyenne mobile de 20 ou même de 10, nous aurions plus de signaux d’alarme.  L’idée ici est de déterminer notre intérêt à suivre de grandes tendances ou à être prêt à entrer et sortir plus souvent…

Et voilà…  il ne reste plus qu’à se créer un petit fichier Excel et à suivre nos placements.  C’est ce que j’avais fait il y a plusieurs année, lorsque la tendance avait cassée vers la baisse, j’avais demandé de transférer mes sous dans un fonds de marché monétaire et ainsi éviter que la valeur de mon fonds diminue.

Par la suite, en continuant l’exercice, lorsque le prix de ma part avait remonté par-dessus la courbe de la moyenne mobile, j’avais retransféré mes sous…  simple petit manège qui permet de ne pas subir les grosses pertes et de faire en sorte que notre investissement progresse ou reste neutre en étant dans un fonds de marché monétaire…

Je vous invite donc à bien surfer les tendances…  😉

5 thoughts on “tendance…

  1. Danny KADA says:

    Un grand merci Frédéric pour cet article très clair dans un domaine où je suis complètement novice et même ignare !
    Malgré tes sages conseils et tes exemples concrets, je pense que je ferai appel à tes services le jour où je me déciderai à investir. Cela ne m’amuse pas alors que tu as l’air de t’amuser comme un petit fou à triturer des chiffres, des graphiques et des courbes !

    • Le Phynancier says:

      merci Danny,

      ma mère a placé mes revenus d’été quand j’avais 13 ans… le rêve de vivre de la bourse vient de là…

      je suis en train de le bâtir ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.